dimanche 9 mars 2014

LE SAVIEZ VOUS : MILAN CAPITALE DE LA POLLUTION D'EUROPE



La ville de Milan a la chance d’être connue pour la mode, le design et le foot. En revanche, cette commune située au cœur de la région de la Lombardie, particulièrement industrielle, est bien infortunée en ce qui concerne la pureté de l’air.
Pollution industrielle, trafic encombré ou encore forme de cuvette comme Grenoble, tous les ingrédients semblent réunis pour faire de Milan la capitale où le niveau de particules polluantes dépasse le seuil fixé par l’Union Européenne 36 jours sur 60.

La ville tente désormais d’adopter des mesures pour réduire son taux de pollution. Par exemple, l’accès au centre-ville de Milan, appelé l’aire C, est payante : 5 euros pour les automobilistes de passage, 40 entrées gratuites et 2 euros au-delà pour les résidents et les commerçants.
Cette nouvelle taxe est fortement dénoncée par le président de la province de Milan, Guido Podesta. Elle ne fera que réduire le pouvoir d’achat des Milanais, selon lui. En revanche, le maire de Milan, Giuliano Pisapia, explique les effets positifs de cette taxe. En plus de rapporter 35 millions d’euros par an à la commune, qui seront utilisés pour faciliter les accès aux personnes à mobilité réduite, la taxe permettrait de diminuer de 22% la pollution du PM10 à Milan. 







En attendant des mesures efficaces, des artistes tels que Luciano Francesconi (équivalent de Plantu) illustrant jadis le journal Corriere della Sera, ne se sont pas privés de commenter la situation par des dessins sans équivoque.