vendredi 11 avril 2014

RAPT vs ATM, BONNES IMPRESSIONS OU DECEPTION ?



Vous êtes un adepte de l’expression « RATP : Rentre Avec Tes Pieds » ? Je n’ai pas encore trouvé d’équivalent pour ATM, le réseau de transport de Milan. Cependant la qualité du transport est souvent similaire, à ce qu’il parait. Mais pour le moment, je n’ai pas eu beaucoup de problèmes de transport. A part, bien entendu, quelques jours par mois pendant lesquels il y a grève. Mais c’est une autre histoire, dont j’ai déjà parlé dans mon blog (pour les fans d’histoires de transports c’est par ici http://amelieamilan.blogspot.it/2014/03/infos-pratiques.html).

Pour vous déplacer vous avez 5 choix 

  • Vous êtes courageux, vous choisissez de traverser la ville à pied. D’une part, je vous le recommande, car rien de mieux que de se déplacer de cette façon pour expérimenter le charme de la ville et découvrir des petits coins typiques. Cependant, si vous êtes pressés, mieux vaut choisir un autre moyen car la grande traversée de Milan se fait en environ une heure. 
  • Vous êtes courageux et vous avez un vélo. Dans ce cas, faites attention, la ville n’a pas beaucoup de pistes cyclables. En plus, un tram risque d’arriver et de vous embarrasser, car contrairement aux voitures, il ne peut pas s’écarter pour vous contourner. C’est néanmoins le choix de beaucoup d’italiens, toujours très imaginatifs pour décorer leur vélo. Dernière recommandation : gare aux voleurs, Milan est particulièrement connu pour ses voleurs de bicyclettes !

Vélo bien fleuri!




  •  Vous préférez y aller en voiture. Pas de chance pour vous, le trafic est toujours très encombré, ce qui crée beaucoup de pollution (voir mon article Milan capitale de la pollution: http://amelieamilan.blogspot.it/2014/03/le-saviez-vous-milan-capitale-de-la.html). D’autre part, pour cette raison, le trafic est règlementé et l’accès au centre est payant ! Faites attention aux rails du tram, pouvant être la source malheureuse d’un pneu crevé.

  • Vous choisissez le bus ou le tram. C’est un choix plus écologique et sans doute plus touristique. Les vieux trams font partie du charme de Milan, il faut les prendre        absolument ! Quoi de mieux pour découvrir la ville ? Et pour les curieux, il y a même un wagon/restaurant, ATMosfera. Encore quelque chose que je n’ai pas encore eu la chance d’expérimenter, mais qui vaut sans doute la peine.
Tram restaurant de la compagnie ATM


  • Vous êtes pressés (ou Parisien) et vous choisissez le métro. Attention, c’est beaucoup plus simple qu’à Paris ! Ici il n’y a que 4 lignes : la rouge M1, la verte M2, la jaune M3, la lilas M5. Vous allez me dire que j’ai oublié la ligne 4 ? non, c’est que les italiens sont très logiques et ont commencé à construire la ligne 5 avant la 4. Ils sont fous ces italiens ! En attendant, c’est bien pratique pour moi, car la ligne 5 me relie au centre. En plus, cette première ligne automatisée offre un vrai spectacle aux enfants, fascinés par le fait que le métro roule tout seul.

Petite anecdote, les Milanais sont fans des couleurs de leur métro. Chaque ligne a un thème particulier. Il y a même une sculpture en l’honneur de ce réseau  à l’arrêt Cadorna. J’en profite pour vous donner un conseil : faites attention à votre portefeuille dans les grandes gares. Le vol à la tire est une spécialité Milanaise peu appréciable. 
Sculpture allégorique aux couleurs du métro de Milan
 
Le coût des transports ici est relativement peu cher pour les étudiants. Un abonnement mensuel coûte 22 euros. Cependant, il reste très cher pour les autres ! Un ticket à l’unité vaut déjà 1,50 euros (1,80 à Paris), un carnet de 10 vaut 13,80 (13,70 à Paris). Il existe des tickets pour les touristes : 4,50 euros pour une journée illimitée et 8,25 pour deux jours illimités. Personnellement je trouve toujours le carnet de 10 le plus avantageux.

Après cette étude comparative, je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour un article sur le système éducatif italien !