mardi 8 avril 2014

LAC DE COME



La région des grands Lacs au Nord de l’Italie est un lieu que je n’imaginais pas, que je ne connaissais pas. Mais maintenant que je suis allée au Lac de Côme, je sais que c’est un des plus beaux endroits pour les amateurs de randonnée, de poésie ou d’art en tous genres. Entre la Suisse et l’Italie, descendant le long des flancs de la montagne, l’eau s’écoule jusqu’à  former des grands lacs aux reflets azurs. Les plus connus sont le Lac de Côme, le Lac Majeur et le Lac de Gardes. J’aimerais m’y rendre dès que la saison sera un peu plus avancée. En effet, leur proximité offre un peu de fraîcheur qui ravit tous les Milanais dès le mois de mai, lorsque les températures deviennent un peu étouffantes.  
 
Vue sur le lac
De tous les temps, les vertus apaisantes des Lacs du Nord de l’Italie attirent.
Aujourd’hui, les célébrités viennent s’y installer dans de grandes villas. J’ai même entendu dire qu’il était possible d’apercevoir Georges Clooney sur sa terrasse lors d’un détour en bateau, s’il on est chanceux !

Belle Villa

Rameur

Vue sur les montagnes
Pour ma part, j’ai eu le plaisir de prendre un bateau omnibus, s’arrêtant dans les différentes villes autour du lac, côté italien. C’était une très belle balade de plus d’une heure pour seulement 10 euros. J’ai même eu la chance d’avoir un rayon de soleil pour l’occasion. Il fallait en profiter, car à Côme, le brouillard est souvent le maître des lieux. Entre deux arrêts, j’ai profité des vues magnifiques sur les montagnes verdoyantes descendant sur des petits villages colorés avant de pénétrer dans le bleu du Lac. Parfois, j’ai même pu remarquer les sommets encore recouverts de fines couvertures de neige. Pendant que j’admirais la beauté de la nature, mes amis étaient enthousiasmés par les riches pavillons des côtes. De couleur ocre, vert clair ou encore rose, ces énormes demeures, souvent carrées, font rêver d’une vie d’un autre genre. Une vie où l’on se réveille le matin, dans une chambre immense, bien décorée, où l’on peut prendre son petit déjeuner sur une terrasse au soleil avec le vent frais venant du lac, puis enfin aller se promener entre les plantes toutes aussi colorées les unes que les autre. Cela me semble être un rêve assez charmeur, mais ce n’est pas ce que je préfèrerais faire si j’avais une maison à Côme. 

En effet, pendant la journée où j’y suis allée, impossible de manquer les hydravions survolant le lac, le frôlant et reprenant leur envol ! Ces grands oiseaux majestueux réalisant des acrobaties en altitude me donnent envie de monter dedans. La vue aérienne du lac et de la végétation, ainsi que la sensation unique de se sentir voler dans un grand coucou, doivent être extraordinaires. En attendant de monter un jour à bord, j’ai pu assister à leur arrivée, puis à leur rangement au garage. C’est incroyable à quel point ces avions peuvent être légers.

hydravion

arrivée sur Terre
Pour ceux qui ont plus les pieds sur terre, il y a aussi une multitude de choses à faire au sol. Des grands jardins publics en fleur m’ont séduite et une statue a retenu mon attention. Elle représente deux mains gigantesques, disposées comme pour tenir une boule de voyante. Ces mains d’hommes, durcies par l’usage, sont un hommage au travail manuel. L’Italie est un pays où le travail manuel a fortement été valorisé, surtout en Lombardie. Mais avec l’évolution vers une économie du tertiaire, le travail manuel a perdu de son éclat. En allant plus vers le centre, c’est l’architecture de la ville qu’il faut noter. Les maisons médiévales/renaissance se succèdent le long des rues étroites, permettant de garder l’ombre et la fraicheur.  Le poids des années et des traditions rendent les maisons vraiment charmantes. Quant à l’arrivée sur la plus grande place n’en parlons pas ! Le Duomo a une façade très travaillée, splendide, avec des rosaces fantastiques. Mais ce n’est rien en comparaison avec l’intérieur. C’est incroyable de voir à quel point un si petit endroit peut abriter tant de beauté : un triptyque, deux grands orgues, des peintures anciennes, un sol géométrique … tous très finement et minutieusement réalisés. Si vous en avez l’occasion, allez-y !

Honneur au travail manuel

Duomo
Rue médiévale

Locomotive et joie du printemps
En conclusion, à une heure et de demi de Milan, en train, pour 5 euros, je vous conseille cette ville au creux des montagnes. Si vous y rester plusieurs jours, ne manquez ni le funiculaire pour voir la ville de haut, ni le détour par Bellagio !