mardi 8 avril 2014

BERGAME, BELLE VILLE FORTIFIEE



Si je devais vous conseiller une ville à aller visiter aux alentours de Milan, ce serait Bergame. Quand bien même vous la visiteriez sous la pluie, comme je l’ai fait, vous seriez charmés par la beauté unique du lieu. 

mes trois accompagnateurs
A seulement une heure de train et 10 euros aller/retour, une ville fortifiée datant de la fin du Moyen-Age, début renaissance se présente à vous. Actuellement la ville est composée de deux parties, la partie nouvelle et moderne constituant la ville basse, ainsi que la ville haute, fortifiée et historique, atteignable par un funiculaire. Cependant, si vous avez la chance de vous y rendre, je vous conseille de marcher.


En plus d’admirer la quantité incroyable de bâtiments dédiés aux banques vous entr’apercevrez de superbes demeures au fond de jardins à la végétation luxuriante. Ainsi, lorsque vous gravirez le petit chemin de pierre, vous traverserez des lieux un peu sauvages, avec des senteurs agréables d’arbres et de fleurs.  Vous profiterez également des vues magnifiques. Tout d’abord celle de la ville basse, à perte de vue, jusqu’à un fond montagneux. Puis celle de la ville haute, ancienne, charmante, entourée d’une muraille de 5 kilomètres et de portes d’entrées majestueuses.  Il faut s’imaginer à l’époque du moyen-âge, qu’il fallait payer et arriver à une certaine heure pour pouvoir pénétrer dans l’enceinte ! Les horaires d’ouverture sont encore indiqués.


Vous aurez alors le plaisir de vous promener dans les rues étroites et sinueuses, entre les façades de pierre médiévales tordues par le temps, parfois recouvertes de fresques religieuses résistantes au temps. Ce qui m’a le plus plu est la vue panoramique sur la ville et la végétation que l’on découvre par hasard à la fin de ces ruelles. Cela procure un effet magique et merveilleux. 

En s’approchant du centre, vous découvrirez de nombreux restaurants. En effet, Bergame est une ville de montagne, connue pour sa gastronomie fondée sur la polenta, la viande et le fromage. Si possible, évitez les premiers restaurants, même si vous êtes affamés en arrivant en haut, car ils sont très touristiques. En continuant vers la piazza Vecchia, la plus belle selon moi, vous trouverez des brasseries plus typiques à des prix abordables. Je vous recommande fortement de goûter à la polenta. Déjà décrite dans mon article sur la gastronomie italienne (voir), je ne me lasse pas de vanter le goût unique de cette purée de farine de maïs. Il existe plusieurs recettes autour de la polenta. La plus typique de Bergame est la polenta taragna avec du beurre et du fromage, le plat du pauvre. Si vous avez le palais sucré, je vous suggère d’attendre le dessert pour déguster la polenta e osei. Mais il ne faut en aucun cas tenter de prendre de ce met pour le plat et le dessert, sinon votre ventre va exploser et vous ne pourrez pas continuer votre visite, ce qui serait fâcheux. Pour terminer sur le sujet de la polenta, le dessert typique bergamesque est la polenta et osei. C’est une génoise en forme de demi-sphère farcie de pâte d’amandes et de mousse au chocolat. Pour accompagner votre repas, n’oubliez pas l’assiette de viandes et de fromages typiques !



Après ces bonnes découvertes, il est temps de parcourir la ville. Le lieu le plus central est la Piazza Vecchia. Considérée comme une des plus belles places d’Italie par tous les guides touristiques, cette place est en effet pleine de charmes. La fontaine centrale, entourée de lions aux airs câlins et enfantins, offre un point de vue parfait sur le reste de la place. En plus de l’atmosphère de petit village tranquille  et ancien, vous noterez le café, la capella Colleoni ainsi que les séries d’arcades en dessous de la galerie d’art.  Même si vous n’y entrez pas, je vous conseille de monter les escaliers pour vous rendre sur le petit balcon, tout en admirant avec humour les gargouilles à gueules grandes ouvertes. Ce balcon suspendu sépare la piazza Vecchia et la piazza Duomo. Cette dernière est absolument extraordinaire, car elle n’accumule pas moins de trois édifices religieux.  Pour en savoir plus, il faut traverser la partie avec les arches. Mais là encore, une surprise vous attend. Au sol, il y a une grande ligne, creusée, graduée. C’est une méridienne, un véritable calendrier par terre. En y allant chaque jour à midi, la position du soleil change et la ligne de l’ombre permet de connaitre le mois. Ingénieux, n’est-ce pas ?


Vous arriverez ensuite sur la place. Vous penserez peut-être qu’il faut faire un choix entre les trois édifices religieux. Je vous recommande chaudement l’inverse tant les trois sont uniques et différents.
Le Duomo est celui qui est gigantesque, avec un grand parvis, en face d’une tourelle de recueillement, surplombé par une girouette splendide dorée. A l’intérieur, de grands murs très décorés de peintures religieuses donnent l’impression d’être prisonnier de grandes lignes blanches gracieuses envahissantes. Celles-ci font tout le charme du Duomo, car la lumière très présente du lieu les accentue et donne un sentiment de légèreté, comme si les murs étaient fragiles comme de la dentelle. Le Duomo est semblable à un coquillage, dont l’ossature fine, légère et blanche permet le maintien.
L’église la plus proche du Duomo est énorme également, mais d’un style absolument opposé. Très sombre, agrémenté de tapisseries et de sculptures de bois, ce lieu est le sanctuaire des œuvres d’art religieux. Les statues, les sculptures, les tapisseries, l’autel… tout a été minutieusement réalisé et agencé. La quantité de détails est impressionnante. Même en levant les yeux il y a quelque chose d’intéressant à voir. 

Enfin, accolée à l’église, se tient une chapelle privée. Après être passé par le portail somptueusement construit, admirez l’intérieur riche d’une décoration fine, précise et précieuse.
Après ce moment de recueillement, d’admiration et de contemplation, il faut maintenant continuer votre chemin, car il reste beaucoup de choses à voir. En passant entre le Duomo et l’église, par les petits escaliers à côté de celle-ci, vous aurez une belle vue sur la girouette et retrouverez les rues pavées. Ne manquez pas d’aller dans la petite église sur la droite, car si le décor est moins somptueux, le plafond offre un effet exceptionnel de profondeur car il est en trois parties. Continuez à vous balader et découvrez les boutiques pleines de facéties et les jardins verdoyants des habitants. 


Si vous êtes las des églises, avides de sciences, deux musées gratuits sont également à votre disposition. Il faut vous rendre sur une place charmante avec un parking au milieu. Si vous préférez l’archéologie, allez dans celui de gauche. Je n’y suis pas rentrée faute de temps, mais un ami Argentin a été absolument fasciné en y allant. Il faut avouer que pour lui, dont l’histoire du pays remonte à 2 siècles, tout ce qui date d’avant les années 1750 est incroyablement vieux. Si vous avez des enfants, allez dans la galerie d’histoire naturelle. Je n’en n’ai pas encore, mais il faut croire que j’en ai gardé l’âme car ce musée m’a énormément plu. Vous pourrez vous promener entre tous les animaux à plumes, à poils ou à écailles. Un bon moment pour apprendre leurs noms en italien !

En sortant de l’autre côté de la place, j’ai trouvé mon lieu favori. Dans un creux de la montagne, on peut y voir tout la vallée avec sa nature sauvage, pleine de nostalgie et de mélancolie poétique. Malheureusement, sûrement pour correspondre à l’âme de cet endroit, il a commencé à pleuvoir plus fort. Je suis donc allée me réfugiée dans un café sur la piazza Vecchia, à tester absolument. C’est le plus vieux café de Bergame, datant de 1494. Le temps, les traditions, le grands comptoirs, les photos sur les murs, la disposition des tables vous transportent dans le temps et vous permettent de déguster un café de grande qualité ! Pour ma part, j’ai fini ma journée par ce lieu reposant où se sont tournés de nombreux films. Mais lorsque vous irez à Bergame, n’hésitez pas à voir d’autres lieux, tout aussi charmants, que je n’ai pas eu le temps d’explorer.

En espérant vous avoir donné envie de visiter cette ville, je vous propose de découvrir une autre ville de Lombardie dans un autre article, dédié au Lac de Côme !