mercredi 30 avril 2014

FLORENCE ou LA BEAUTE TOSCANE




Florence mérite bien sa réputation de ville musée extraordinaire ! Dans le centre se cumulent églises imposantes, marchés typiques et palais somptueux, tous en harmonie avec l’idée que l’on se fait de la Renaissance.

Chaque église a son charme propre. L’église San Lorenzo a un cloitre très paisible, avec un oranger magnifique au milieu. Le Duomo est monumental autant à l’extérieur, avec sa façade en marbre blanc et vert, qu’à l’intérieur. Son sol est merveilleusement géométrique et l’intérieur de dôme représente le bien et le mal, de façon très détaillée. L’église San Croce regorge de curiosités. Entre les croix en bois peint célèbres, les tombeaux des maîtres de l’art italien comme Michel-Ange, ou encore l’ancêtre plus féminine de la statue de la liberté, on ne sait plus où donner de la tête ! Il a bien d’autres lieux de recueillement fantastiques, mais, faute de temps, je ne les ai pas tous vus.

Bien que l’art soit très présent dans les riches églises florentines, il est également dans d’autres lieux incontournables pour lesquels il est judicieux de réserver. En effet, pour éviter les trois heures de queue pour voir le David de Michel-Ange à la Galleria dell’Accademia, mieux vaut réserver le jour précédent et venir à l’ouverture. Ce musée m’a particulièrement plu pour deux raisons. D’un part, c’est un excellent moyen de comprendre l’évolution de la pensée et de la façon de peindre des artistes de la fin du Moyen-Age et du début de la Renaissance. D’autre part, le musée est rempli de statues dont la perfection laisse sans voix. J’ai eu la chance de m’y rendre lors d’une exposition sur les chefs d’œuvre de Michel-Ange. Ainsi, en plus d’admirer la beauté de l’immense David, très bien mis en valeur, j’ai pu découvrir des œuvres moins connues, telles que l’Esclave rebel, la Madonne à l’Enfant, … tous pris en photos, moulés, dessinés et étudiés jusqu’au moindre petit détail !



Pour continuer ma découverte de la splendeur des œuvres de la Renaissance, je suis allée à la Gallerie des Offices, dans le centre, tout près de la Piazza Vecchia, qui déborde de sculptures phénoménales et très connues. Même conseil que pour la Galleria dell’Accademia : rendez-vous y tôt après avoir réservé et prévoyez bien trois heures pour profiter des merveilles qui ornent ce vieux château. Les premières salles abritent les œuvres majeures de Botticelli et d’autres artistes de la Renaissance italienne. Et dire que j’ai failli les rater, trop fascinée par les bustes de tous les empereurs romains que j’avais tant de fois vu dans les livres de latin ! Les plafonds peints à la gouache sont très agréables à regarder. A mon goût, ils sont plus visibles et plus légers que les plafonds peints à l’huile. Même si le premier étage est déjà plein à craquer de richesses artistiques, ne sautez pas l’étage d’en dessous ! Toute l’œuvre de Caravage et de ses disciples y est rassemblée. Des œuvres anciennes, mais avec idées déjà très modernes, valent le détour. En résumé, en allant à Florence, il est impensable de ne pas aller dans ces deux musées.

Cependant, tout le monde a des goûts différents. Certains seront ennuyés de piétiner des heures dans les galeries bondées. Heureusement, il y a énormément d’autres choses à faire à Florence. Se promener dans les rues médiévales, voir les éléments du folklore, aller dans les marchés typiques… tout cela m’a beaucoup plu ! Pour honorer les spécialités de Florence, j’ai acheté une ceinture en cuir, et j’ai même goûté aux tripes. Même si elles étaient très réputées, je dois admettre que ce n’est pas mon met favori. En parlant de spécialités florentines, près de la gare, il y a un musée-boutique de parfum très ancienne, que l’on peut visiter gratuitement ! Je recommande ce détour pour tous les amoureux de la poésie et des bonnes odeurs !



Enfin, si vous avez le temps, il faut aller de l’autre côté du fleuve Arno. Après être passés sur le Ponte Vecchio, encore surmonté de maisons qui sont maintenant le repère des bijoutiers, vous arrivez sur l’autre rive. J’ai particulièrement aimé me promener parmi les statues du jardin Boboli du Palazzo Pitti. Mais pour les plus sportifs, il faut également grimper en haut de la colline par les beaux chemins fleuris. Là-haut, la vue sur Florence et la nature est extraordinaire !


Je m’arrête là avant que cet article ne devienne trop long, mais sachez que Florence est une ville si belle, qu’on pourrait passer des journées entières à en parler. J’espère néanmoins avoir réussi à vous communiquer mon enthousiasme pour cette ville hors-norme !