mardi 8 avril 2014

QUEL TEMPS FAIT-IL EN ITALIE?



S’il y a un sujet de conversation que l’on retrouve dans tous les pays, c’est bien celui du temps. Savoir dire « quel soleil », « il fait froid » ou « il fait chaud » peut s’avérer très utile. Bien entendu, en Italie, l’occasion de faire remarquer que le temps en agréable ou chaud se présente plus souvent qu’en France. C’était d’ailleurs un de mes critères de choix de destination. D’une part parce que je déteste le froid (ayant les doigts gelés facilement en raison du syndrome de Raynaud), d’autre part parce que je trouve intéressant de voir comment le climat chaud influe sur les rapports humains.



sculpture aux couleurs du métro Milanais

Castello Sforsceso

Bicyclette fleurie
Cependant, il faut faire une distinction entre les différentes régions d’Italie. Au nord, le climat est plus continental, avec des étés très chauds, des hivers très froids. Au niveau de Rome, les hivers sont moins rudes. Au sud, même en hiver, la douceur du climat réjouie les cœurs des habitants. On peut d’ailleurs établir une corrélation entre l’augmentation de la température du nord au sud avec la chaleur des rapports humains. Au sud, les gens vivent dans la rue, bavardent au coin des terrasses toute l’année et mangent d’excellents fruits et légumes. Au nord, les gens sont plus stressés, ils sont plus rapides et la dolce vita n’est pas aussi visible. Pourtant cela n’a pas l’air de gêner les étudiants italiens du Sud, venus étudiés à Milan. Ce rythme semble plutôt bien leur convenir.  Faut-il conclure que le rythme étudiant est tout aussi agréable au nord qu’au sud ?

Loin d’avoir peur du froid du nord, les étudiants à qui j’ai parlé craignent tous les grandes températures estivales. Si elles sont telles à Milan, je n’ose pas imaginer les étés au sud. Heureusement que les plages du sud sont là pour offrir un bon rafraichissement. Au nord, la vie économique continue même l’été. Autant vous dire que la climatisation est n’est pas un luxe, c’est une nécessité. 

En revanche, il ne faudrait pas croire qu’il fait toujours beau en Italie. Milan est réputé pour être une ville avec beaucoup de pluie. Depuis que je suis arrivée, j’ai eu la chance d’avoir plutôt beau temps. Mais je dois avouer que lorsqu’il pleut, il pleut sans arrêt. Pendant une semaine il peut tomber des trombes d’eau en continue. 

Vue panoramique du Duomo
Une autre découverte sur le climat que j’ai faite à Milan est le grand écart de température entre le jour et la nuit. J’en ai fait les frais en étant malade depuis une semaine. Au début, je ne comprenais pas pourquoi tous les italiens étaient malades, disaient avoir attrapés froid alors qu’il y avait un grand soleil. J’appelais ce phénomène la maladie italienne. Maintenant que je l’ai attrapé, j’ai compris !  J’attends donc avec impatience le mois parfait, celui de mai… Il semblerait que le mois le mieux au niveau des températures soit le même en France et en Italie.